Art thérapie

L’art-thérapie s’adresse à tout type de personne, de tout âge, et plus particulièrement aux personnes qui ont des difficultés à s’exprimer et communiquer verbalement, à organiser et structurer leur pensée et à relier les mots à leur ressenti, leurs émotions et leur corps.

L’apport de l’activité artistique dans le domaine de la thérapie sert entre autres à favoriser et faciliter l’expression, à avoir accès à un moment de détente, de lâcher prise, de plaisir, à laisser libre cours à la créativité, à l’imagination, à la spontanéité, au possible, à ressentir les sensations corporelles, les émotions et de ce fait à se distancier des pensées et de l’analyse le temps de la réalisation,  à également permettre l’émergence des phénomènes inconscients, à affiner la compréhension de ce que vit la personne...

Un temps d’échange ultérieur autour de la création permettra de mettre en exergue, ce que la personne a ressenti, observé, compris au cours de cette réalisation. Les œuvres réalisées n’ont pas pour visée la performance, l’esthétique, leur mission première est d’accompagner la personne dans son processus thérapeutique. Le patient est toujours libre d'accepter ou de refuser un support proposé.

« Faire de la souffrance personnelle une création » Serge Tisseron.

La danse thérapie : un processus créatif thérapeutique

 

Danser, c’est capturer le rythme de la vie

Le théâtre, la danse et le conte mettent en jeu le corps, ces arts vivants permettent

de rejouer ses conflits.

La danse figure symboliquement nos contradictions et renforce l’unité psycho-corporelle.

En Danse-thérapie, la personne traverse le processus créatif de la libre-expression

lors de séances ritualisées.

Le but étant de l’amener à écouter son ressenti et ses émotions et de structurer son lien corps-esprit.

Le corps est souvent le centre de mouvements répétitifs,

de tensions ou de verrouillages inconscients.

Les façons d’habiter notre corps sont issues d’émotions ressenties lors d’expériences antérieures.

La Danse-Thérapie permet de prendre conscience de la présence de ces phénomènes qui nous habitent et de les transformer.

Elle vise la libération de tensions et de blocages inscrits dans la mémoire du corps.

Lorsque nous pratiquons la danse, nous prenons conscience de notre corps,

de ses rigidités et déconnexions.

La danse contribue à libérer des endorphines, à canaliser l’adrénaline et à réduire le stress.

Elle renforce l’estime de soi, ravive les capacités intellectuelles et créatives et permet d’exprimer des émotions parfois difficiles à exprimer verbalement.

Le corps devient l’instrument pour réapprendre à être en harmonie avec le mouvement vital, à entrer dans l’imaginaire, à tendre vers le relationnel

en retrouvant l’énergie de l’enfant.

Danser pour enrichir la vie

En groupe, la danse-thérapie ouvre à l’échange avec les autres, favorise un sentiment d’appartenance sociale et entraîne l’affirmation de soi devant les autres. Il existe dans la situation de groupe une stimulation de la fonction « auto-soignante » que nous possédons tous. La présence des autres, leur parole, leur façon d’écouter et de réagir, leur façon d’être, provoquent en chacun des résonances.

Cette ouverture permet de prendre de la distance par rapport à ses difficultés.

Dans ce contexte thérapeutique, le groupe porte, accueille, stimule, bouscule, apaise,

met au travail…  

« Lorsque je danse je ne peux pas juger, je ne peux pas haïr, je ne peux me séparer de la vie.

Je peux seulement être heureux et complet. C'est pourquoi je danse. » Hans Bos

Le mouvement et la musique jouent des fonctions clés. La personne réinterprète la musique, la laisse l’habiter et s’exprime par le mouvement.

« La musique nous aide à construire nos vies spirituelles, nous apaise, nous console,

nous redonne de la joie, nous rend allègre, nous fait danser, chanter. » 

Éric-Emmanuel Schmitt

Le processus thérapeutique opère selon 3 étapes : un début, un milieu et une fin.

  • Au début des séances, un échauffement corporel est proposé, pour se connecter à soi, approfondir la conscience de son corps, respirer dans son corps et ainsi se préparer au mouvement,

  • Puis la personne s’engage dans l’expression, dans des mouvements libres, spontanés. Elle écoute son corps, ses sensations, ses émotions, elle se laisse guider par la musique, elle lâche prise, elle ose, elle transforme, elle crée. Dans la danse, on met en jeu un acte de liberté, qui incarne une rupture avec les mouvements habituels et qui permet à chacun de transformer son corps en un moyen artistique, 

  • La séance se conclut sur un temps de parole qui permet de verbaliser ce qui a été vécu.

Le Danse-thérapeute soutient la personne dans sa prise de conscience et sa création de mouvements. Elle l’accompagne par un mouvement, un geste ou une parole. Le travail d’analyse est la garantie du cadre thérapeutique.

 

La Danse-Thérapie est indiquée pour de nombreuses souffrances : anxiété, dépression, blocages dans son corps, troubles alimentaires, mauvaise image de son corps, difficultés avec la proximité physique, blessure de l’intégrité physique, psychique, sexuelle, difficultés de communication ou relationnelles, émotions qui submergent, période de changement, de perte ou de transition…

La danse-thérapie se pratique sans nécessiter de « savoir danser ». Tout mouvement exprime un état intérieur à un moment donné.


Danser, c'est lutter contre tout ce qui retient, tout ce qui enfonce, tout ce qui pèse et alourdit, c'est découvrir avec son corps l'essence, l'âme de la vie,

c'est entrer en contact physique avec la liberté. Jean-Louis Barrault.

06 61 23 26 03

©2020 par Régine Guillaume. Créé avec Wix.com